Le thème du voyage fait partie de ce qu’ont emprunté les bandes dessinées aux romans d’imagination scientifique. Rien de plus logique dans le cas d’Un Yankee du Connecticut à la cour du roi Arthur qui est basé sur un roman satirique et humoristique écrit par Mark Twain à la fin du 19ème siècle. En effet, cette œuvre a été publiée en 1889, bien avant l’apparition des jeux en ligne comme android bingo. Elle représente un bel exercice romanesque qui plonge le lecteur dans l’ambiance rétro des débuts de la révolution industrielle. L’intrigue ne commence pas par un coup de tête et un départ précipité vers une destination de rêve, mais bien par un coup sur la tête du héros, qui le propulse dans les temps médiévaux de l’Angleterre du VIe siècle.

C’est l’histoire de Hank Morgan, un Américain, qui se retrouve par enchantement à Camelot, en plein Moyen Âge. Mark Twain se moque des possédants de son époque, en singeant l’Angleterre victorienne, en ridiculisant les chevaliers de la Table ronde. L’aristocratie, qui prend pour modèle une image idéalisée de A Connecticut Yankee in King Arthur's Courtla chevalerie arthurienne est clairement visée. La noblesse sudiste, qui a inventé une nouvelle vision d’une nouvelle chevalerie ayant pour mission de résister au peuple démocrate en provenance du Nord n’est pas non plus épargnée.

Le roman très critique de Mark Twain fait une entrée remarquée dans une société américaine en pleine croissance économique. Car le héros d’Un Yankee du Connecticut à la cour du roi Arthur n’apporte pas la démocratie à la cour du roi, mais fait du pays une formidable usine. Les chevaliers se révoltent et des milliers d’entre eux périssent massacrés à la mitrailleuse, ce qui n’est pas sans rappeler le sort des Amérindiens.

Il est clair que Mark Twain envoie par le biais de ce roman une sorte d’avertissement. L’utopie américaine qui devait mettre fin à l’oppression de la monarchie anglaise sur le peuple, l’a en fait purement et simplement remplacé par l’impérialisme industriel.

Il est incontestable que ce roman qui rejoint les grandes œuvres de la littérature occidentale a influencé les artistes et les créateurs. Dans l’album de Tintin Le Temple du Soleil, le héros belge échappe au bûcher grâce à sa connaissance des dates de l’éclipse du soleil, un joli clin d’œil à Mark Twain, auteur de cet artifice.